Le clenbutérol – usages, effets secondaires, et bien plus

Bref historique : Le clenbutérol, ou clenbuterol ou clen, est un produit avec des effets similaires aux hormones stéroïdiennes, initialement conçu pour traiter l’asthme chez les chevaux, il détend les voies respiratoires et facilite la rentrée d’air dans les poumons.

Apparu dans les années 70, cette drogue a été reconnue mondialement suite à plusieurs affaires de dopage.

Lors des Jeux olympiques d’été de 1992,  la sprinteuse allemande, Katrin Krabbe, a été contrôlé positif au clenbutérol. Suspendu pour 3 trois ans, cela a mis fin à la carrière de la jeune sportive.

En 2008, la nageuse américaine, Jessica Hardy, a aussi été testée positive lors des essais américains.

L’un des cas de dopage le plus récent et le plus médiatisé est celui d’Alberto Contador. Le triple vainqueur du tour de France a été testé positif en 2010 lors du tour de France, celui-ci expliquera plus tard que cela serait dû à la consommation de viande d’un animal traité au clenbutérol.

Le clenbutérol dans le monde : Dans certains pays d’Europe et d’Amérique latine, le clenbutérol est prescrit comme un soin palliatif contre l’asthme chez l’homme, mais aux États-Unis, c’est une substance interdite à cette fin, et celui-ci est uniquement utilisé par les vétérinaires et dans l’élevage du bétail.

Toutefois, en 1991, les services américains de sécurité sanitaire et d’inspection des aliments ont tiré la sonnette d’alarme après avoir constaté que le produit avait été administré sur du bétail pour faire en sorte que les animaux prennent plus de muscle et que le ratio gras muscle soit moindre.

Ainsi, de nombreux pays maintenant considèrent l’administration de clenbutérol sur les animaux illégale, et le médicament est maintenant au cœur d’une controverse en raison de son utilisation dans les programmes de musculation et de perte de poids.

Dans cet article, nous examinons comment fonctionne le clenbutérol, son usage premier, les risques liés à son utilisation, et les informations en cours sur la substance.

Le clenbutérol

Les effets du clenbutérol sur l’organisme

Le clenbutérol était à l’origine destiné à traiter l’asthme, mais a acquis une popularité controversée quand les effets secondaires de celui-ci se sont révélés être favorable à la prise de muscle et à la perte de poids.

Le médicament est à la fois un décongestionnant et un bronchodilatateur. Un décongestionnant garantie un flux sanguin améliorée et réduit la pression artérielle tandis qu’un bronchodilatateur élargit les vaisseaux porteurs d’oxygène, augmentant ainsi le volume d’oxygène dans le sang.

Le clenbutérol est un bêta-2-agoniste, l’inverse d’un bêtabloquant. Alors qu’un bêtabloquant restreint la production d’épinéphrine et de noradrénaline et ainsi réduit la fréquence cardiaque et la pression artérielle du receveur, le clenbutérol l’augmente. Les agents actifs du clenbutérol stimulent à la fois le cœur et le système nerveux central du sujet. Le principe agit sur le corps comme l’épinéphrine et les amphétamines.

L’épinéphrine, aussi connu sous le nom d’adrénaline, est l’hormone du stress, il mobilise l’organisme entier contre un danger. L’amphétamine, quant à elle, est une drogue qui stimule le système nerveux et agit comme un coupe-faim. Les fonctions de ces deux hormones résument les effets que la prise de clenbutérol aura sur le corps.

Par conséquent, l’augmentation métabolique et la stimulation des neurones entraîneront les effets suivants:

– La combustion rapide des graisses

– Un sentiment d’exaltation

– Une sensation de nervosité

– Une énergie dopée

La perte de poids : son usage premier chez les êtres humains

Le clenbutérol est une substance thérapeutique trouvée dans les produits vétérinaires et à administration orale. Son usage initial était animal, mais certains pays l’emploient dans le traitement de l’asthme chez les humains. Dès les années 70, les athlètes l’ont détourné à des fins de dopage.

Les bodybuilders, les athlètes de performance et les personnes ayant pour but de maigrir se le sont appropriés dans leur quête du corps parfaits et de performances athlétiques améliorées.

Depuis les années 90, l’agence mondiale antidopage a interdit l’utilisation du clenbutérol, à la fois dans et en dehors de la compétition, et depuis que celui-ci est détectable dans les laboratoires olympiques, il n’est plus le favori des athlètes de compétition. Malgré ce revers de situation, le clenbutérol a conquis un nouveau marché car il répond aux besoins de nouveaux clients – le besoin de perdre du poids facilement et rapidement – d’où son nom de la pilule de taille 0.

Le clenbutérol est devenu l’ingrédient secret des régimes miracles hollywoodiens, en raison de son utilisation apparente par des célébrités et des athlètes célèbres.

En effet, une étude examinant des données provenant de deux centres antipoison régionaux aux États-Unis a montré que 11 utilisateurs de clenbutérol sur 13, utilisateurs avérés de clenbutérol, prennent la substance dans le cadre d’un régime ou d’une prise de masse musculaire.

Les risques et les effets secondaires du produit

Le clenbutérol est interdit dans de nombreux pays et son utilisation est souvent polémique de par les nombreux effets secondaires qui lui sont associés, et un bon nombre de ces effets indésirables sont les mêmes que ceux associés aux amphétamines, les effets symptomatiques qui peuvent se produire sont les suivants:

– anxiété

– tremblements

– maux de tête et états nauséabonds

– transpiration anormale due à une température corporelle élevée

– tachycardie

Le risque essentiel est que le clenbutérol peut avoir un effet toxique sur le système cardiovasculaire, il entraine un rythme cardiaque irrégulier et accéléré, ainsi que de l’hypertension artérielle.

En conséquence, ces symptômes cardiovasculaires causés par le médicament peuvent mener à ce qu’on appelle une hypertrophie cardiaque. Cette condition se présente lorsque le cœur atteint une taille anormale, ce qui peut engendrer des risques de crise cardiaque et de mort subite. Celles-ci sont quelques-unes des raisons pour lesquelles de nombreux pays interdissent le clenbutérol sur les animaux qui seront consommés par l’homme.

En 1994, 140 individus en Espagne ont été hospitalisées suite à la consommation de viande contaminée avec du clenbutérol. En Chine, en 2006, 336 personnes se sont retrouvées empoisonnées après avoir mangé du porc contaminé.

Il est important d’ajouter que le clenbutérol contient de la dopamine, communément appelée l’hormone du bonheur, et est subséquemment une substance extrêmement addictive.

Finalement, le clenbutérol a aussi pour effet de réduire la quantité de potassium présente dans l’organisme. Par conséquent, ceux qui le prennent en tant que médicament mangent souvent une quantité accrue de bananes pour suppléer le corps en potassium.

Les recherches en cours

Les effets secondaires du clenbutérol sont déterminés ainsi : ceux qui utilisent le clenbutérol de manière régulière ressentiront des effets secondaires tels que des palpitations cardiaques, des vomissements et des douleurs thoraciques.

Parce l’utilisation du clenbutérol est banalisé, et son utilisation est popularisée et est libellé comme un produit de minceur et de musculation, beaucoup personnes l’obtiennent via internet. Ainsi, de nouveaux cas de victimes ont été enregistrés au cours de ces dernières années.

En raison des dangers souvent non divulgués associés au clenbutérol, il existe des risques sérieux pour les utilisateurs réguliers de la drogue. Le Département de médecine d’urgence de Newton, dans le Massachusetts, a signalé 2 cas de personnes ayant reçu un traitement en raison de l’utilisation du clenbutérol. Les hommes étaient des bodybuilders âgés de 18 et 22 ans, ils souffraient tous 2 de vomissements et de palpitations cardiaques, et se sont plaints de douleurs thoraciques peu après la prise du médicament.

Le Peking Union Medical College à Beijing, en Chine, entre autre a constaté que de faibles doses de clenbutérol avaient des effets minimes lors de tests sur des lapins. Cependant, les doses moyennes ont eu des effets significatifs sur la fréquence cardiaque des animaux et des doses plus élevées pourraient même entraîner la mort.

Les Perspectives Futures

Les effets que le clenbutérol peut avoir sur le cœur dépendent de la dose prise et de la durée de la prise. Les risques augmentent avec la dose et la durée.

Bien que certains prennent le risque de prendre du clenbutérol parce qu’ils considèrent les effets secondaires moins incommodants comparés aux résultats plus que satisfaisants du produit, ceux-ci doivent prendre en compte que ces effets secondaires peuvent être potentiellement extrêmes dans l’immédiat et dans le long terme.

Plusieurs marques et plusieurs versions génériques du clenbutérol sont disponibles sur le marché. Pour n’en mentionner que quelques-unes :

– A usage vétérinaire : Ventipulmin, Dilaterol, Clenovet, Planipart, Venti Plus

– A usage palliatif chez l’humain: Clenbuterol Actavis, Brosol Compuesto, Oxibron, Clenbunal, Clenbuterol Hydrochloride Taiyo, Clenbuterol Sopharma

– Produit qui se revendique 100% naturels et sains : CrazyBulk. Cette gamme se présente comme une alternative au clenbutérol de par ces ingrédients naturels et ces effets analogues à ceux du clenbutérol, pour plus d’informations sur les avantages et les inconvénients du produit, visitez leur site: https://clenbuterolachatedu.com/crazybulk-clenbuterol-avis/.

LISEZ  CrazyBulk - Tout ce que vous devez savoir sur CrazyBulk et ses produits

Les références:

-MedicalNewsToday – https://www.medicalnewstoday.com/articles/319927.php

-Wikipedia – https://fr.wikipedia.org/wiki/Clenbuterol

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!